© 2017 // tous droits réservés // réalisé avec    par Myriade Communication  

mentions légales  // crédits photos : Patrick Beelaert et Pierre Boé

Elsa Saurel

Danse  et Art-thérapie

l'art-thérapie,...

quels bénéfices ?

L’Art a un potentiel thérapeutique certain, de plus en plus reconnu de nos jours, mais il peut aussi être dangereux… ne pas parvenir à se rapprocher de son idéal esthétique par exemple peut être destructeur pour des personnes sensibles ou manquant de confiance ou d’estime de soi…

C’est pourquoi le rôle de l’art-thérapeute est pour moi primordial :

  • il/elle conçoit et adapte l’activité artistique pour accompagner des personnes pénalisées dans leur intégrité physique, psychique et/ou sociale
     

  • Il/elle accompagne de façon bienveillante, stimulante et créative les patients  dans leur désir d’amélioration de qualité de vie, en utilisant le potentiel positif de l’Art.

l'art-thérapie,...

c'est quoi ?

"L’Art-thérapie est l’exploitation du potentiel artistique dans une visée thérapeutique et humanitaire."

(Définition de l’Afratapem, école d’art-thérapie de Tours)

 

C’est une discipline paramédicale qui vise l’autonomie des patients et l’amélioration de leur qualité de vie. Elle a pour vocation de restaurer et maintenir leurs modalités expressives et relationnelles. Elle ne cherche pas à guérir mais "prendre soin de" et accompagner.

Humanitaire : qui s’intéresse au bien de l’humanité, qui cherche à améliorer la condition de l’homme. Qualifie les organisations œuvrant pour le bien-être et le bonheur de l'humanité, l'amélioration de la condition des hommes ou le respect de l'être humain. L'humanitaire est ce qui aide les plus défavorisés au nom de la solidarité humaine.

Code de déontologie : http://art-therapie-tours.net/code-de-deontologie/

Guilde des art-thérapeutes : http://art-therapie-tours.net/guilde-des-art-therapeutes/

 
 

témoignage

L’atelier de Danse Contact met à l’œuvre des techniques diversifiées, particulièrement adaptées à un public présentant des troubles du spectre autistique.

 

C’est un atelier médiateur, qui peut venir soutenir les accompagnants dans leur travail auprès de personnes très dépendantes ou pour lesquelles le corps est un moyen d’interagir de manière inappropriée / dont le corps est en souffrance / qui ont des troubles sensoriels, des troubles moteurs …

Voici ce qu’en pense Nathalie, qui travaille avec de jeunes autistes :

L’atelier hebdomadaire de Danse Contact me permet une plus grande permanence d’un outil d’accompagnement et de communication : plus de jeu(x) dans le quotidien, même dans les moments de crise, et la possibilité d’introduire un mouvement tiers, comme une transition vers un autre espace ou un autre état.

J’observe des effets au niveau relationnel : du lien qui se crée, des  "codes" qui s’installent entre jeunes et accompagnants, quand on reprend des mouvements ou des "jeux" de l’atelier ; une certaine manière d’être ensemble.

L’espace de rencontre de/avec l’autre, dans le jeu et le plaisir, et particulièrement le moment où une rencontre s’opère (connexion, interaction, forme de connivence parfois), est ce qui me plaît le plus dans les ateliers de Danse Contact. 

Nathalie, éducatrice spécialisée